Site institutionnel du Haut-Commissariat au Plan du Royaume du Maroc

L’Economie nationale en 2011 et 2012


* Taux de croissance estimé pour 2011 de 4,8% et prévu pour 2012 de 4,5% ;
* Croissance de 5% pour les activités non agricoles en 2011 et de 4,9% en 2012;
* Hausse de l’inflation, appréhendée par le prix implicite du PIB, de 1,6% en 2011 à 2,5% en 2012 ;
* Légère hausse du déficit courant des échanges extérieurs, passant de 4,3% du PIB en 2011 à 4,6% en 2012.


L’Economie nationale en 2011 et 2012
Le présent budget économique, dit exploratoire, révise les prévisions économiques pour l’année 2011 et établit les perspectives pour l’année 2012. Il tient compte des agrégats provisoires, arrêtés par la comptabilité nationale pour l’année 2010, ainsi que des résultats des enquêtes trimestrielles et des travaux de suivi et d’analyse de conjoncture menés par le Haut Commissariat au Plan. Il intègre également les résultats des travaux d’analyse et de prévisions infra-annuels conduites par d’autres organismes publics[1] durant le premier semestre de l’année en cours.

L’estimation de la croissance économique nationale de 2011 est faite ainsi sur la base des réalisations préliminaires de la campagne agricole 2010/2011 et de l’augmentation des dépenses publiques, sous l’effet de la hausse des subventions des prix à la consommation par rapport à leur niveau initial retenu par la loi de finances 2011, d’une part, et  de la hausse de la masse salariale dans le secteur public et le secteur privé, en application des dispositions du dialogue social et de l’opération de recrutement des diplômés, d’autre part.

Les hypothèses retenues pour les prévisions de 2012, quant à elles, sont basées sur une production céréalière moyenne d’environ 70 millions de quintaux durant la campagne agricole 2011/2012, et sur la reconduction, durant la prochaine année, de la politique budgétaire de l’Etat en vigueur en 2011, notamment les dispositions en matière de fiscalité, des dépenses d’investissement et de fonctionnement et celles de soutien des prix à la consommation. Elles prennent en considération, par ailleurs, les nouvelles tendances de l’économie mondiale observées durant le premier semestre 2011, ainsi que les perspectives de son évolution à l’horizon 2012.

Il est à rappeler que le Haut Commissariat au Plan procédera à la révision de ces prévisions, comme chaque année, lors de l’élaboration du budget économique prévisionnel qui sera publié au mois de janvier 2012. Ce document tiendra compte, en plus des nouvelles donnes de la conjoncture nationale et internationale, de l’impact des dispositions de la loi de finances 2012 sur la croissance et les équilibres macroéconomiques.



[1] Ministère de l’économie et des Finances, Bank Al Maghreb et Office de change.

Télécharger


Lu 12321 fois

Choisir votre langue