Site institutionnel du Haut-Commissariat au Plan du Royaume du Maroc

La Situation du marché du travail au premier trimestre de l’année 2007


Au terme du premier trimestre de l’année 2007, la création nette d’emploi a atteint 369 mille emplois et le taux de chômage a légèrement augmenté pour s’établir à 15,8% en milieu urbain (contre 15,3% au cour de la même période de l’année précédente) et à 10,0% au niveau national (contre 9,6%). Ce sont les jeunes de 15 à 24 ans, les diplômés et les femmes qui en ont été les plus touchés.


La Situation du marché du travail au premier trimestre de l’année 2007
La population active âgée de 15 ans et plus a ainsi atteint 11.273.000 personnes au premier trimestre de l’année 2007, soit une hausse de 4,2%  en glissement annuel (5,2% en milieu urbain et 3,3% en milieu rural). Le taux d'activité a, quant à lui, augmenté passant de 50,9% au premier trimestre 2006 à 52,0% au premier trimestre 2007.

La création nette d’emplois a concerné aussi bien l’emploi rémunéré que l’emploi non rémunéré et a profité à l’ensemble des secteurs d’activité économique. 
 
En matière d’emploi, 206.000 postes d’emplois rémunérés ont été créés (172.000 dans les villes et 34.000 dans les campagnes). Cette hausse  résulte d’un accroissement de l’emploi salarié de près de 509.000 postes (423.000 en zones urbaines et 86.000 en zones rurales) et d’un recul de l’auto-emploi de 303.000 (251.000 en  zones urbaines et 52.000 en zones rurales). De son côté l’emploi non rémunéré a augmenté de 163.000 postes dont 123.000 localisés en zones rurales. 
 
Au total, la création nette d’emplois (rémunérés et  non rémunérés confondus) a été de 369.000 postes dont plus de 57,9% en zones urbaines. Elle a concerné l’ensemble des secteurs d’activité mais deux d’entre eux sortent du lot à savoir:   
 
- L’"agriculture, forêt et pêche" avec 228.000 emplois et un accroissement de 5,4% ; 
- L’"industrie y compris l’artisanat" avec 104.000 emplois et 8,6%. 
  
Les créations d’emplois au niveau des autres secteurs ont été comme suit :
 
- "Bâtiments et travaux publics", 20.000 postes d’emplois et 2,5% ; 
- "Services", 13.000 postes et 0,4% ; 
- "Activités mal désignées", 4.000 postes d’emplois.

Cette évolution s’est traduite par une légère hausse du taux d’emploi qui est passé de 46,0% à 46,8% ; résultant d’une hausse de 0,7 point dans les villes (37,9% à 38,6%) et de 1,1 point dans les campagnes (57,1% à 58,2%).
 
En zones urbaines, l’ensemble des secteurs ont contribué à la création d’emplois : "agriculture, forêt et pêche" (+31,9%), " bâtiments et travaux publics"  (+13,9%),  " industrie y compris l’artisanat" (+3,0%) et " services" (+1,5%).
 
En zones rurales, la création nette d’emplois a atteint près de 157.000 postes résultant d’un accroissement de l’emploi de 159.000 postes dans le secteur agricole et de 73.000 dans le secteur industriel et d’un recul de 75.000 dans le reste des secteurs.
 
La totalité de l’emploi créé incombe au secteur privé (+293.000 postes d’emplois contre –76.000 postes au
niveau du secteur public et semi-public).  
 
89 mille  chômeurs en plus au terme du premier trimestre de l’année 2007, localisés principalement en zones urbaines. 
 
C’est ainsi que la population active en chômage est passée, au niveau national, de 1.043.000 au premier trimestre de l’année 2006 à 1.132.000 chômeurs au premier trimestre de l’année 2007, soit une hausse relative de 8,5% ayant concerné aussi bien les villes que les campagnes (+8,8% et +7,6% respectivement).
 
Le taux de chômage national est passé, quant à lui, de 9,6% à 10,0% ; de 15,3% à 15,8% en milieu urbain et de 3,8% à 3,9% en milieu rural.
 
La hausse du chômage a touché essentiellement les jeunes âgés de 15 à 24 ans, les femmes et principalement celles résidant en zones urbaines et les diplômés.

Télécharger la note


Lu 755 fois

Choisir votre langue