Site institutionnel du Haut-Commissariat au Plan du Royaume du Maroc

La Situation du marché du travail au troisième trimestre de l’année 2007


Entre les 3ème trimestres de 2006 et de 2007, 111 mille emplois nets ont été créés dont 93.000 rémunérés. Ces emplois ont profité à tous les secteurs d’activité économique, excepté celui de l’agriculture, et ont été à l’origine du recul du nombre de chômeurs de 20.000 et du taux de chômage de 10,1% à 9,9%.


La Situation du marché du travail au troisième trimestre de l’année 2007
Au troisième trimestre de l’année 2007, la population active âgée de 15 ans et plus comptait un effectif de 11.128.000 personnes, enregistrant par rapport à la même période de l’année précédente une hausse globale de 0,8%. Cette hausse résulte d’un accroissement de 0,9% en milieu urbain et de 0,8% en milieu rural. Le taux d’activité, quant à lui, est passé, entre les deux périodes, de 51,4% à 50,8%.

Création nette de 111.000 emplois dont 93.000 rémunérés

Entre les deux trimestres considérés, la création nette d’emplois qu’ils soient rémunérés ou non a été de 111.000 postes, du fait d’une augmentation de 63.000 postes en zones rurales et de 48.000 en zones urbaines.
S’agissant de l’emploi rémunéré, il a connu une hausse de 93.000 postes provenant d’une création nette de 54.000 emplois en zones rurales et de 39.000 en zones urbaines. Cette hausse s’explique par un accroissement de l’auto-emploi de 122.000 et par un double recul de l’emploi salarié à concurrence de 17.000 et des autres formes d’emploi rémunéré de 12.000.
De son côté, l’emploi non rémunéré a augmenté de 18.000 postes répartis presque équitablement entre les zonez urbaines et rurales.

A l’exception de l’agriculture, la création d’emploi a profité à l’ensemble des secteurs

Au niveau sectoriel, alors que l’agriculture a été affectée d’une perte de 20.000 postes, l’ensemble des autres secteurs ont bénéficié d’une création nette d’emplois de 132.000 répartis en effectifs et en taux de croissance comme suit :
- l"industrie y compris l’artisanat" : 41.000 postes et un accroissement de 3,3% ;
- les "bâtiments et travaux publics" : 26.000 postes et 3,2% ;
- les "services" : 65.000 postes et 1,8% ;
Les "activités mal désignées" ont quant à elles reculé de 1.000 postes d’emplois ou (-8,6)%.
Au total, le taux d’emploi s’est situé à 45,8% au 3ème trimestre 2007, au lieu de 46,2% une année auparavant, enregistrant une légère baisse de 0,6 point en milieu urbain et une stagnation en milieu rural.

20.000 chômeurs en moins au terme du troisième trimestre

L’effectif de la population active en chômage a atteint 1.098.000 au troisième trimestre de l’année 2007 contre 1.118.000 au troisième trimestre de l’année 2006, soit une baisse globale de 1,8% qui a profité exclusivement aux campagnes.
Le taux de chômage national est, de ce fait, passé de 10,1% à 9,9% entre ces deux périodes. Il a quasiment stagné en milieu urbain passant de 16,0% à 15,9% et a baissé en milieu rural de 3,9% à 3,5%. Cette baisse a profité essentiellement aux femmes dont le taux de chômage et passé de 10,6% à 9,7%, aux jeunes âgés de 15 à 24 ans de 17,5% à 16,7% et aux diplômés de 19,9% à 19,2%.

Télécharger le document intégral


Lu 595 fois

Choisir votre langue