Site institutionnel du Haut-Commissariat au Plan du Royaume du Maroc

Note de conjoncture, Janvier 2012

موجــز الظرفيـــة، يناير 2012


Ce communiqué fait état de la situation des principaux indicateurs économiques, observés au cours du troisième trimestre et estimés pour le quatrième trimestre 2011, et relate les prévisions pour le premier trimestre 2012. La présente analyse de conjoncture a été établie sur la base des enquêtes de conjoncture, des prix, de l’emploi et de la production, effectuées périodiquement par le HCP, ainsi que des statistiques infra-annuelles, émanant d’autres sources nationales financières et administratives. Elle intègre, également, les résultats des travaux d’analyse et de prévisions trimestrielles d’organismes internationaux.


De 4,8% au troisième trimestre, la croissance économique nationale aurait été de 4,7% au quatrième trimestre 2011, se maintenant, ainsi, à un niveau au-dessus de la moyenne des cinq dernières années. A l’origine de cette évolution, la bonne tenue des activités non-agricoles, tirées, en particulier, par le dynamisme du BTP et l’orientation positive des secteurs tertiaires. En effet, la croissance des activités hors agriculture est passée de 4,2% au deuxième trimestre à 4,7%, au troisième trimestre, et devrait se maintenir au même niveau au quatrième trimestre 2011. Globalement, et dans un contexte international imprégné par un ralentissement de l’activité et du commerce mondiaux, le quatrième trimestre aurait été marqué par :

- une faible progression de la demande mondiale adressée au Maroc ;
- une décélération des activités minières et énergétiques ;
- une poursuite du dynamisme des activités du BTP ;
- un maintien du rythme de croissance de la demande intérieure ;
- et une modération des prix à la consommation.



Pour plus de détails, se référer à la publication « Note de conjoncture n°19 », hébergée sur le site du Haut-commissariat au Plan (www.hcp.ma). La reproduction des informations, contenues dans cette publication, est autorisée, sous réserve d’en mentionner expressément la source.

Vers un ralentissement de la croissance économique mondiale
Dans un contexte international incertain, marqué par des tensions sur les marchés financiers et la baisse de la confiance des consommateurs et des entrepreneurs, la croissance économique mondiale a légèrement ralenti au quatrième trimestre 2011. Le PIB des économies avancées a décéléré (+0,2%, après +0,5%, en variations trimestrielles) et celui des pays émergents a continué d’enregistrer des rythmes de croissance relativement modérés, par rapport à 2010.
L’économie de la zone euro est entrée en récession au quatrième trimestre 2011, affichant une baisse de 0,3%, en glissement trimestriel. La conjoncture dans la zone a été affectée par les turbulences financières observées depuis l’été, ainsi que par la baisse de la demande intérieure et des exportations. Au premier trimestre 2012, l’activité continuerait de se détériorer notamment en Italie et en Espagne, alors qu’elle  stagnerait en France et en Allemagne.

L’activité aux Etats-Unis a, par contre, été relativement dynamique au quatrième trimestre 2011 (+0,5%), sous-tendue par la bonne tenue de la demande intérieure et le dynamisme du marché du travail. Elle croîtrait à un rythme relativement modéré au cours du premier semestre 2012, avec l’éventuel ralentissement de la consommation des ménages, en liaison avec le durcissement des mesures budgétaires. Quant à l’activité nipponne, elle a évolué à un rythme favorable (+0,4%), appuyée par la mise en œuvre des plans de reconstruction, qui devraient, d’ailleurs, continuer à la soutenir au cours des prochains trimestres.

Avec le ralentissement de l’activité mondiale et la tendance baissière des prix des matières premières, notamment alimentaires et énergétiques, les tensions inflationnistes resteraient globalement contenues au niveau des pays avancés alors qu’elles s’estomperaient nettement dans les pays émergents. Ainsi, le taux d’inflation des économies avancées atteindrait 1,7% à la fin du premier semestre 2012, après avoir enregistré 2,9% au quatrième trimestre 2011. L’inflation sous-jacente, pour sa part, après un pic de 1,7% atteint au quatrième trimestre 2011, devrait se modérer, pour ne pas dépasser 1,5% à l’horizon du premier semestre 2012...

Télécharger


موجــز الظرفيـــة   يناير 2012
 
 

 
 
 

 
 
 

يهدف هذا البلاغ إلى تحليل الوضعية الاقتصادية ببلادنا من خلال تتبع أهم المؤشرات الخاصة بالفصل الثالث، وكذا التقديرات الخاصة بالفصل الرابع و التوقعات بالنسبة للفصل الأول من سنة 2012، وذلك في إطار الدراسات الفصلية التي تقوم بها المندوبية السامية للتخطيط. وقد تم إنجاز هذا التحليل باعتماد المعلومات المستقاة من بحوث الإنتاج الصناعي و الظرفية الاقتصادية و الأسعار و التشغيل، المنجزة دوريا من طرف المندوبية السامية للتخطيط، وكذا المؤشرات الإحصائية الفصلية المتعلقة بأنشطة المؤسسات المالية  و الإدارية الأخرى. كما يعتمد على نتائج التحاليل والتوقعات الفصلية لمؤسسات دولية.


Télécharger


Lu 559 fois

Choisir votre langue