Site institutionnel du Haut-Commissariat au Plan du Royaume du Maroc

Quelques caractéristiques des électeurs et des personnes éligibles aux législatives de 2007


Pour répondre aux demandes qui lui ont été adressées par plusieurs catégories d’utilisateurs de ses informations statistiques, le Haut-Commissariat au Plan met à la disposition du public quelques données relatives au paysage électoral de 2007.


Quelques caractéristiques des électeurs et des personnes éligibles aux législatives de 2007

Il s’agit, notamment, d’une analyse de la population marocaine en âge de voter ou d’être éligible à cette occasion. Ces données sont issues de l’analyse des résultats du recensement général de la population et de l’habitat de septembre 2004 et des projections démographiques élaborées par les services du HCP.

Il ressort de ces données qu’en 2007, près de 19,9 millions de Marocains (contre 18,3 millions en 2002, avec une différence de 1,6 million) soit 64,4% de la population, dont une majorité de femmes (10.213.000 et 51,4%), seraient en âge de voter et pourraient, ainsi, participer à l’élection des membres de la Chambre des Représentants.

L’analyse du profil de cette catégorie de la population montre que les électeurs potentiels de 2007 seraient plutôt jeunes, 48% auraient moins de 35 ans dont les 1,6 million d’électeurs supplémentaires qui sont fondamentalement des jeunes qui auront, à cette échéance, atteint, pour la première fois, l’âge de voter et ce, contre 2.385.000 soit 12% seulement des 60 ans et plus.

Les électeurs seraient, en outre, en majorité des citadins avec un effectif de 11.781.000, représentant 59,3% de l’ensemble de l’électorat de 2007. Parmi les électeurs potentiels on compterait plus d’un million de chômeurs, 9,7 millions d’actifs occupés et 9,1 millions d’inactifs. S’agissant, par ailleurs, de la catégorie de la population qui aurait l’âge réglementaire d’être éligible en 2007, son nombre se monterait à 17.991.000 dont 9.267.000 et 51,5% de femmes.

Selon le niveau d’instruction, cette population serait majoritairement composée d’analphabètes (52,8%) dont le nombre atteindrait 9,5 millions. 3,3 millions (18,2%) auraient un niveau d’étude primaire, 3,4 millions (18,8%) auraient un niveau secondaire et 1,1 millions (6,6%) auraient un niveau supérieur.

Au plan du profil socioprofessionnel, un peu moins d’une personne active éligible sur 3 (2,4 millions) exercerait une profession d’agriculteur, 22,6% (1,8 million) celle d’artisan, 12,9% (1,03 million) celle de manœuvre non agricole et 10,3% (824 mille) celle d’employé. A noter que les cadres moyens représentaient 6,4% (516 mille personnes) et les cadres supérieurs et membres des professions libérales 2,3% (186 mille personnes).

Lu 856 fois

Choisir votre langue