Site institutionnel du Haut-Commissariat au Plan du Royaume du Maroc


Evolution de l’inflation au Maroc



L’inflation est la hausse continue et générale du niveau des prix. Elle est mesurée, entre autres, par l’indice des prix à la consommation. Cet indice est calculé mensuellement sur la base d’un panier représentatif de la consommation des ménages.


A l’international, pour l’année 2021, l’inflation a connu un rebond marqué. Les perspectives, de l’année 2022, de l’évolution des prix sont entourées de risques haussiers liés notamment à la persistance de goulots d’étranglement dans les chaines d’approvisionnement, la hausse des prix du baril de pétrole avec un niveau de 140$/le baril, proche de son record absolu de 2008 et aux tensions géopolitiques notamment la crise de l’Ukraine. Sur le plan national, la sécheresse pourrait encore accentuer la hausse des prix notamment celle des produits alimentaires.
 
Cette note s’articule comme suit, tout d’abord, elle donne un bref aperçu sur l’évolution de l’inflation au niveau mondial. Puis elle présente l’inflation dans le contexte national. Elle évoque ensuite les principaux facteurs explicatifs de l’évolution des prix au niveau national compte tenu de la l’amélioration de la situation sanitaire, de la reprise progressive de l’activité, la réouverture des frontières et de la hausse des cours du pétrole et des matières premières sur le marché international suite aux tensions géopolitiques.
 
Bref aperçu des tensions inflationnistes au niveau mondial
 
Depuis le début des années 2000, la hausse des prix à la consommation a été sensiblement modérée dans la plupart des économies du monde entier. Au sein des pays de l’OCDE, l’inflation est passée de plus de 10% au début des années 80 à environ 2,0% aux années 2000. Elle a atteint 4,0% en 2021, après 1,4% en 2000, soit le taux d’inflation le plus élevé depuis plus de  20 ans. Pour la zone Euro, le taux d’inflation a été de 2,6% en 2021 contre 0,3% en 2020. Pour les pays du G7, ce taux a été de 3,5% en 2021 contre 0,9% en 2020. Soit un niveau supérieur au seuil cible de 2,0%. Pour les économies non-OCDE, les taux d’inflation ont été respectivement pour les années 2021 et 2020 de 8,3% contre 3,2% pour le Brésil, 0,9% contre 2,5% pour la Chine, 4,9% contre 5,6% pour l’Inde et de 6,7% contre 3,4% pour la Russie.
 
Au début de l’année 2022, les pressions inflationnistes persistent aussi bien dans les économies avancées que celles émergentes. Ainsi, depuis avril 2021, les taux d’inflation en termes de glissement annuel ont dépassé le seuil de 2,0%. Ces taux ont atteint des niveaux record en février 2022. L’inflation a poursuivi sa montée aux Etats-Unis passant de 7,5% en janvier 2022 à 7,9% en février 2022 et a atteint 3,6% contre 2,9% en France. Une accélération a été plus marquée en Turquie de 54,4% contre 48,7%. Dans la zone Euro, l’inflation persiste au mois de février 2022 au sommet de 5,0%.

Télécharger le document intégral


Vendredi 8 Avril 2022

Choisir votre langue