Direction Provinciale de Kénitra






Invitation au sondage de satisfaction des usagers du Centre National de Documentation


" IPC de la ville de Kénitra pour l'année 2019 (base 100:2006) /// Nouvelles publications :Monographies Provinciales des provinces de Kénitra, Sidi Slimane et Sidi Kacem (2017) /// Indice des prix à la consommation de la ville de Kénitra (rapport annuel 2017) /// Projections démographiques communales de la Province de Kénitra /// Séries provinciales (Kénitra,Sidi Slimane et Sidi Kacem) /// Fiches communales des Provinces de Kénitra, Sidi Slimane et Sidi Kacem "
Concepts et définitions
Le HCP fonde la mesure la pauvreté sur le concept de la pauvreté monétaire tel que défini par la Banque Mondiale. Elle est établie en majorant le seuil de la pauvreté alimentaire par une allocation non alimentaire.
L’allocation non-alimentaire est déterminée conformément à l’approche préconisée par cette institution internationale. Selon cette approche :
Le seuil de la pauvreté alimentaire est approché par le coût d’un panier de biens et services alimentaires permettant le minimum requis en calories (1984 kilos calories par jour et par personne); norme recommandée par la FAO et l’OMS. En DH de 2014, il s’établit au même niveau (2331DH par personne et par an) dans le milieu urbain et dans le milieu rural ;
Le seuil de la pauvreté monétaire est la somme du seuil de la pauvreté alimentaire et d’une allocation non-alimentaire. Cette allocation est égale au coût des acquisitions non-alimentaires réalisées par les ménages qui atteignent juste le minimum alimentaire requis. En DH de 2014, il est de 4667 DH par personne et par an en milieu urbain et de 4312 DH par personne et par an en milieu rural ;
Les indicateurs de la pauvreté sont définis comme suit :
  • Taux de pauvreté monétaire : c’est la proportion des personnes pauvres dans la population, voire le pourcentage des individus membres d’un ménage dont la dépense par tête est inférieure au seuil de pauvreté monétaire. En 2014, ce seuil est de 4667 DH par personne et par an en milieu urbain et de 4312 DH par personne et par an en milieu rural;
  • Indice volumétrique de la pauvreté : c’est une mesure de l’intensité de la pauvreté monétaire, qui évalue l’écart moyen qui sépare le seuil de la pauvreté et la dépense par tête des ménages pauvres. Elle rend compte du transfert de ressources qu'il faudrait opérer pour porter la dépense de consommation de toute personne pauvre exactement au niveau du seuil de pauvreté. Plus cet indice est grand, plus le déficit global des revenus des pauvres par rapport au seuil de la pauvreté est grand ;
  • Indice de sévérité de la pauvreté : c’est une mesure de la gravité de la pauvreté qui permet de mettre davantage l’accent sur les plus pauvres parmi les pauvres dans la mesure de la pauvreté monétaire. Cet indice augmente parallèlement à l’augmentation de l’écart entre le seuil de pauvreté et les dépenses de consommation des pauvres.