Site institutionnel du Haut-Commissariat au Plan du Royaume du Maroc

Intervention de MM. A. Tetou et K. Soudi, Observatoire des conditions de vie des ménages, HCP

Principaux résultats de la carte de la pauvreté 2007



Pourquoi une carte de pauvreté?

  • Mettre à la disposition des décideurs une base de données hautement désagrégée sur la pauvreté, les inégalités, le développement humain et le développement social, notamment pour les petites zones géographiques (commune, douar, quartier).
  • Outil de Ciblage géographique des ressources et des interventions pour une allocation optimale des Dépenses Publiques. L’objectif est de prioriser et cibler les communes ou les quartiers les plus démunis.
  • Outil d’analyse pertinent pour repérer les facteurs propices au développement local via l’analyse dynamique de la pauvreté et de l’inégalité à l’échelle spatiale le plus désagrégée notamment la commune, pourvu de disposer de deux cartes ou plus.
 
Expérience nationale en cartographie de la pauvreté

  • Carte de la pauvreté 1994 : produit d’une coopération entre le HCP et la Banque Mondiale, cette carte se réfère aux données de l’ENNVM 1998/99 et du RGPH 1994;
  • Carte de la pauvreté 2004 : élaborée par les cadres du HCP, suite à la maitrise de la technique de « poverty mapping », sur la base des données de l’ENCDM 2000/01 et du RGPH 2004.
  • Carte de la pauvreté 2007 : élaborée également par l’expertise nationale, en se référant aux données de l’ENNVM2006/07 et du RGPH 2004, cette carte a le mérite d’estimer des indices de pauvreté à l’échelle infra-communale:
. par douar en milieu rural;
. par quartier en milieu urbain.

Quelques utilisations de la carte de la pauvreté 2004

  • Ciblage des communes rurales et des quartiers urbains par l’Initiative Nationale pour le Développement Humain;
  • Réforme de la distribution de quota de la farine nationale de blé tendre subventionnée;
  • Opération de distribution de cartables scolaires pour les enfants démunis;
  • Indentification des bénéficiaires de programme pilote du Régime d’assistance médicale pour les économiquement démunis (RAMED);
  • Programme « Tayssir » de transfert conditionnel dans l’éducation qui vise la lutte contre l’abandon scolaire.


Lu 765 fois

Choisir votre langue