Site institutionnel du Haut-Commissariat au Plan du Royaume du Maroc


Dynamique sociale et évolution des statuts de la femme au Maroc

Etude dans le cadre de la réflexion prospective sur le Maroc 2030 menée par le Haut Commissariat au Plan



Présentation du rapport publié à l'occasion de la réalisation de cette étude

Peut-on bien concevoir l’avenir si l’on apprécie mal le présent et on n’analyse pas le passé ? Le changement social radical qui suppose l’accès à une modernité réfléchie est-il possible sans une révolution culturelle et sociale où la place et le rôle des femmes sont à repenser ? Aujourd’hui, le Maroc a atteint un seuil de rupture culturelle qui appelle, d’une part, à repenser le rapport au passé de façon lucide et critique, et d’autre part, à analyser les transformations intervenues tant dans les structures sociales qu’économiques pour pouvoir se projeter dans l’avenir .


La crainte de penser ce rapport au culturel et plus particulièrement au religieux bloque toute analyse du présent et toute projection dans l’avenir.  Mais l’évolution sociale a ses exigences. Dans les rapports hommes - femmes,  une remise en cause est  en cours, elle travaille en profondeur le social, quel impact aurait  cette évolution sur le  statut des femmes  en 2030 ? 

 

Malgré des avancées considérables, réalisées au cours de la dernière décennie, dans de nombreux domaines,  on continue de valoriser  le passé et de louanger la place accordée aux femmes dans la  société musulmane. On veut révolutionner le présent sans appréciation critique de ses fondements, ce qui ne présage pas d’une réelle prise de conscience de ce qu’est le changement et de ses exigences. 

 

Tenter de sonder les rapports  hommes – femmes dans la société marocaine, musulmane par excellence, apprécier  la teneur de l’évolution,  analyser les multiples tendances, en interrogeant les différentes dimensions du statut des femmes  et dégager   les scénarios possibles dans 25 ans, tel est l’objet de cette étude.

 

Seulement pourquoi s’inscrire dans une démarche prospective ? Pourquoi s’intéresser aux rapports sociaux de la génération des hommes et des femmes  qui vient  de naître aujourd’hui ? Pourquoi privilégier précisément  la condition des femmes ? 

 

Depuis une trentaine d’années au Maroc, la question  féminine constitue un sujet de débat majeur. La question des rapports de sexe et particulièrement en termes de construction sociale, représente  un thème d’analyse de plus  en plus important, bien que plus récent. Malgré l’existence d’une dissymétrie universelle entre les hommes et les femmes, attestée par les faits et les chiffres, leur situation réelle n’est pas partout semblable. Au Maroc, bien que l’autonomie juridique a pendant longtemps mobilisé le mouvement des femmes et que des avancées importantes ont eu lieu, de  grandes disparités, au niveau social et économique,   existent entre le milieu urbain et le milieu rural, entre les catégories sociales nanties et celles  défavorisées.

 

La prise de conscience d’une construction socio-politique des prétendues natures féminine et masculine est importante pour une évolution effective et pour une mutation profonde des rapports entre les hommes et les femmes au quotidien. Pour quelles raisons, en effet, l’humanité a-t-elle développé des systèmes de pensée valorisant le masculin et dévalorisant le féminin  et a – t-elle traduit ces systèmes de pensées en actions et en situation de faits ?     

 

Les mutations sociétales tendent-elles à déconstruire  ces rapports fondés sur l’infériorisation des femmes ?   Dans quels domaines les transformations sont  plus importantes ? Dans quels espaces les résistances sont fortes ? La frontière entre l’espace public/masculin et l’espace privé féminin commence- t- elle à  disparaître?   Comment les femmes ont investi le champ public ? Quel rôle ont – elles joué dans le processus de développement et de démocratisation du Maroc ?
  

Les réponses à ces différentes interrogations constitueront l’analyse qui permettra à son tour de fonder la projection dans l’avenir.  





Choisir votre langue