Site institutionnel du Haut-Commissariat au Plan du Royaume du Maroc

Etude sur l'insertion socio-économique dans les pays d'accueil des Marocains résidant à l'étranger




Présentation de l'étude :

La migration internationale concerne, aujourd’hui, selon les statistiques des Nations Unies, quelque 200 millions de personnes dans le monde. Ce phénomène est appelé, sous l’effet conjoint de la mondialisation et des transitions démographiques notamment, à devenir l’une des principales composantes de la dynamique démographique, économique et géostratégique de l’avenir.

De par son impact sur le développement, aussi bien des pays d’origine que de destination, et de son rôle dans les processus de mutation sociale, économique et politique que connaissent quasiment tous les pays du monde, elle jouit d’un intérêt croissant de la part de la communauté internationale.

En témoignent les nombreuses conférences internationales qui lui ont été consacrées. Rappelons, en particulier, les dernières en date, le « Dialogue de Haut Niveau sur les migrations et le développement », organisé par l'Assemblée générale des Nations Unies au mois de septembre 2006 et le premier « Forum mondial sur la migration et le développement » tenu, au mois de juillet de l’année 2007, en Belgique, autour de la problématique de la gestion des flux de travailleurs migrants.

Le Maroc n'est pas en reste et compte parmi les pays les plus concernés par les problématiques de la migration internationale. L’intérêt soutenu qu’il lui accorde ne procède pas uniquement du nombre élevé de ses citoyens qui vivent à l’extérieur et qui porte sur plus de 10% de sa population, ni encore de l’importance des transferts de fonds de l’émigration dans son économie, mais également des perspectives de l’évolution de ce phénomène et de ses retombées, aussi bien économiques que sociétales, sur la communauté nationale en termes de potentiel de développement, de cohésion socioculturelle et de stabilité politique.

Les publications de l'étude :


Enquête :


Lu 16 fois

Recevez notre newsletter
Rejoignez-nous sur :
Facebook
Twitter
YouTube