Site institutionnel du Haut-Commissariat au Plan du Royaume du Maroc

Changement de l’année de base des comptes nationaux 2014 au lieu de 2007



Les comptes nationaux du Maroc sont établis selon les prescrits du Système de la Comptabilité Nationale (SCN), une norme internationale préparée et publiée sous l’égide des Nations Unies, de la Commission européenne, de l’Organisation de coopération et de développement économiques, du Fond monétaire international et du Groupe de la Banque mondiale.

En se référant aux SCN, les comptes nationaux marocains présentent une description cohérente, exhaustive et pertinente du fonctionnement de l'économie. Celle-ci a cependant vocation à connaitre des évolutions dans le temps. Le cadre conceptuel des comptes nationaux comme les nomenclatures utilisées pour présenter les résultats doivent donc évoluer pour s'adapter aux mutations de l'économie nationale. Pour rendre compte de ces changements, des révisions des comptes nationaux marocains sont effectuées à intervalles périodiques : il s’agit des changements d’années de base de ces comptes.

En général, le changement de l’année de base des comptes nationaux est une revisite du cadre conceptuel et méthodologique des comptes nationaux qui permet d’incorporer des nouvelles sources de données, d’apporter des changements conceptuels, d'améliorer les méthodes d'évaluations et d’intégrer les nouvelles versions des normes adoptées par la communauté internationale.

C’est dans ce cadre que le Maroc a procédé à l’établissement d’une nouvelle année de base de ses comptes nationaux, en l’occurrence 2014, en se référant au SCN 2008. Cette note présente les principaux changements du passage des comptes nationaux de la base 2007 à la base 2014 et leurs impacts sur les agrégats macroéconomiques, suite au calcul des  ratios et des agrégats relatifs à l’exercice 2014 en se référant aux deux bases.

Télécharger la note d'information


Télécharger la note d'information (version Ar)


Télécharger le rapport intégral

Mardi 19 Avril 2022

Recevez notre newsletter
Rejoignez-nous sur :
Facebook
Twitter
YouTube