Suite à la publication des résultats du dernier Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 2014, le Haut-commissariat au Plan a procédé à l’actualisation des projections de la population aux niveaux national, urbain et rural, selon les normes internationales en vigueur et ce selon trois variantes : « haute », « moyenne » et « basse ».


Les projections de la population et des ménages entre 2014 et 2050
La population du Maroc passerait, selon la variante moyenne, à 43,6 millions en 2050 au lieu de 33,8 millions d’habitants en 2014, soit une croissance additionnelle moyenne de 272 mille habitants par an, qui est l’équivalent de la population d’une ville moyenne comme Séfrou.
L’évolution démographique marocaine serait principalement urbaine, due en partie à l’exode rural et à l’urbanisation des zones rurales. Les villes marocaines abriteraient, en 2050, 73,6% des habitants du pays au lieu de 60,3% en 2014, avec respectivement 32,1 millions et 20,4 millions. La population rurale connaîtrait, en revanche, un léger recul de son effectif ; de 13,4 millions de personnes en 2014, elle serait de 11,5 millions vers 2050.

Une baisse progressive des effectifs de la population jeune

Les effectifs des enfants de moins de 15 ans connaîtraient une baisse due à la diminution supposée de la fécondité entre 2014 et 2050. Ainsi, les effectifs passerait pour les enfants de 4-5 ans, enfants d’âge préscolaire, de 1,3 millions à 1 million, pour les enfants de 6-11 ans, enfants scolarisables dans le primaire, de 3,6 millions à 3,2 millions et pour les enfants de 12-14 ans, enfants scolarisables au deuxième cycle du fondamental, de 1,8 millions à 1,6 millions.

La population en âge d’activité en augmentation

La population potentiellement active, 15-59 ans, serait de 25,6 millions en 2050 au lieu de 21,1 millions en 2014. L’effectif de la population âgée de 18-24 ans, considérée comme celle des nouveaux entrants au marché du travail, connaîtrait un faible accroissement de 4,3 millions en 2014 à 4,5 millions en 2032. Au-delà, elle diminuerait sensiblement pour atteindre 3,8 millions en 2050, enregistrant une baisse d’environ 10% sur la période des projections.

Le vieillissement de la population en accentuation

Les personnes âgées de 60 ans ou plus verraient leur effectif s’accroître à un rythme soutenue de 3,3% par an en moyenne entre 2014 et 2050. Cette population serait multipliée par plus de 3 fois passant de 3,2 millions à 10,1 millions. Elle représenterait 23,2% de la population totale alors qu'elle ne constituait que 8,1% et 9,4%, respectivement en 2004 et 2014.

Un doublement du nombre des ménages

Le nombre de ménages atteindrait 13,7 millions au lieu de 7,3 millions, soit 177 mille ménages additionnels par an, en moyenne.
L'accroissement du nombre de ménages s'accompagnerait d'un changement dans la structure, selon l’âge et le sexe, des chefs de ménage. Ainsi, la prédominance masculine tendrait à diminuer et le poids des ménages dirigés par des femmes passerait de 16% à 21% entre 2014 et 2050.

Une diminution de la taille moyenne des ménages

La taille moyenne des ménages connaîtrait une baisse significative, passant de 4,6 personnes en 2014 à 3,2 en 2050. Elle serait due au fléchissement de la fécondité entrainant la baisse du nombre moyen d’enfants par ménage et à l’accroissement de la nucléarisation des familles induisant une diminution du nombre moyen d’adultes par ménage.

Cinq régions contribueraient par près de trois quart au croît démographique total

La répartition de la population du pays selon les régions et les provinces a été projetée uniquement jusqu’en 2030 pour des considérations techniques concernant la stabilité des évolutions fondant les paramètres démographiques.
Il en ressort que les cinq régions, les plus peuplées en 2014, continueraient à l’être en 2030 et contribueraient par environ 74,3% à l’accroissement démographique total du Maroc. Il s’agit du Grand Casablanca-Settat (26,2%), de Rabat-Salé-Kénitra (13%), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (12%), de Sous-Massa (11,6%) et de Marrakech-Safi (11,4%). 
Par ailleurs, les régions du Sud connaîtraient les taux d’accroissement annuel moyen les plus élevés avec un taux de 1,4%, supérieur à la moyenne nationale pour la période, de 0,96%. En revanche, les régions de Darâa-Tafilalet, Béni-Mellal- Khénifra et Fès-Meknès s’accroitraient à un rythme plus faible, aves un taux d’accroissement de moins de 0,6% en moyenne par an.

Douze provinces constitueraient près des quatre dixièmes de la population totale du Maroc

En 2014, douze provinces constituaient, à elles seules, 39,6% de la population totale du Maroc. Elles continueraient à avoir presque le même poids vers 2030 avec 38,9% de la population du Maroc. Il s’agit des provinces de Casablanca; Marrakech; Fès; Tanger-Assilah; Kénitra; Salé; Taroudannt; Meknès; El Jadida; Safi; Taounate et Settat, qui abritent de grandes municipalités ou d’arrondissements de plus de 100 mille habitants.
Les provinces les plus dynamiques au plan démographique seraient celles de Médiouna et Nouaceur avec un taux d’accroissement de 5,8% et Oued Ed-Dahab (4,4%) entre 2014 et 2030, suivies des préfectures de M'Diq-Fnideq et Skhirate-Témara avec 3,1%.
Les provinces qui connaitraient une forte régression et un taux d’accroissement négatif seraient celles de Taza (-1,0%), Sidi Bennour  (-1,1%), Rabat  (-1,6%), Driouch (-1,4%), Sidi Ifni (-1,4%) et Aousserd (-2,0%).

 ¤ Téléchargez les rapports


- Se référant aux normes des Nations Unies, le HCP considère comme handicapé, toute personne ayant soit une incapacité totale ou une grande difficulté dans au moins l’un des domaines de l’activité quotidienne (voir, entendre, marcher ou monter les escaliers, se rappeler ou se concentrer, prendre soin de soi, communiquer dans sa langue habituelle).
- La prévalence du handicap en 2014 est d’environ 5,1% de la population totale.
- Six régions enregistrent une prévalence du handicap plus élevée que la moyenne nationale : l’Oriental, Fès-Meknès, Béni Mellal-Khénifra, Marrakech-Safi, Souss-Massa et Guelmim-Oued Noun.


Les personnes à besoins spécifiques au Maroc d’après les données du Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 2014
Selon l’approche utilisée par le recensement, le nombre de personnes en situation d’handicap s’élève à 1.703.424 personnes, en 2014 (5,1% de la population). La prévalence du handicap est relativement plus élevée en milieu rural  (5,5% : 727.833 personnes) qu’en milieu urbain (4,8% : 975.591 personnes). On n’observe pas de différences significatives de cette  prévalence entre les femmes (5,1% : 859.965 femmes) et les hommes (5,0% : 843.459 hommes).
 
Parmi la population handicapée, un peu moins de la moitié (46,5% :791.264 personnes) est âgée de 60 ans et plus,  45,6% (776.778 personnes) de 15-59 ans et 7,9% sont âgées de moins de 15 ans (135 382 personnes).
 
Environ 46,5% (791.328 personnes) des personnes handicapées sont mariées, 29% célibataires (493.546 personnes), 21,6% veuves (367.824 personnes) et enfin, 3%  sont divorcées (50.726 personnes). A titre de comparaison, ces proportions sont respectivement de 41,2%, 54,5%, 2,9% et 1,5% parmi les personnes non handicapées.

¤ Téléchargez le texte intégral


- La population nomade est celle dont le mode de vie est caractérisé par la pratique de l’élevage et les déplacements fréquents motivés par la recherche de zones de pâturage et de points d’eau.
- Le nomadisme ne représente plus qu’une part très faible de la population du Maroc (un peu plus de 7 pour dix mille).
- Les caractéristiques démographiques et socioéconomiques de la population nomade s’approchent de plus en plus de la moyenne nationale, mais accusent encore un retard dans le domaine de l’éducation dû à leur mode de vie.
- 95% de la population nomade se concentrent dans quatre régions situées toutes à l’Est et au Sud du pays : Draa-Tafilalet, Guelmim-Oued Noun, Laayoune-Sakia El Hamra et Souss-Massa.


La population nomade au Maroc d’après les données du Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 2014
Au Maroc, l’effectif de la population nomade recensée au 1er septembre 2014 s’élève à 25274 personnes contre 68540 en 2004, soit une baisse de 63%. Le nombre de ménages nomades s’établit à 4044 ménages, ce qui correspond à une taille moyenne de 6,2 personnes contre 4,6 personnes au niveau national.

La structure familiale de cette population est encore dominée par les ménages de grandes tailles. Environ 68,2% des ménages nomades sont constitués de cinq personnes et plus (dont 32,8% sont formés de huit personnes et plus), 10,6% de quatre personnes, 8,1% de trois personnes, 7,1% de deux personnes et seulement 6,1% sont formés d’une seule personne.

Près de 52% de la population nomade sont des hommes. C’est une population majoritairement jeune, 36,0% sont âgées de moins de 15 ans contre 28% parmi la population totale. Environ 47,5% ont moins de 20 ans et 65,5% moins de 30 ans. Enfin, la population nomade en âge d'activité (15-59 ans) représente 57% et celle du 3ème âge (60 ans et plus) 7,0% contre 62,4% et 9,6% respectivement parmi l’ensemble de la population.

¤ Téléchargez le texte intégral


- La population du Maroc est répartie sur 1538 communes : 256 urbaines et 1282 rurales.
- La distribution des communes selon la taille de population est caractérisée par une forte dispersion : la taille d’une commune varie entre 55 et 520 428 personnes.
- Plus de deux tiers de la population totale se concentrent dans 20% des communes les plus peuplés.
- La répartition spatiale de la population n’est pas uniforme d’une région à une autre : quatre régions enregistrent un équilibre dans la répartition des communes entre celles surpeuplées et celles moins peuplées.
- Cinq régions concentrent un peu moins des trois quarts des ménages du pays : Grand Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra, Marrakech-Safi, Fès-Meknès et Tanger-Tétouan-Al Hoceima.


Répartition géographique de la population d’après les données du Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 2014
La taille de population d’une commune varie entre 55 et 520 428 personnes. La taille moyenne de population pour les 1538 communes est de 19 970 personnes. La taille médiane de population est 9286 personnes (50% des communes ont une population de moins de 9286 personnes). Ces indicateurs témoignent d’une forte dispersion et d’une asymétrie nette dans la distribution des communes selon la taille de population des communes (la médiane et la moyenne sont plus attirées vers la côté gauche de la distribution, c’est-à-dire les tailles de population les moins élevées).

Cette même distribution est, également, caractérisée par une forte inégalité manifestée par le fait que les communes qui ont une taille de population dépassant 19 970 personnes (la moyenne) représentent 17,4% des communes et concentrent à elles seules 65,1% de l’ensemble de la population. En outre, 32,6% des communes ont une taille de population se situant entre la médiane (9286 personnes) et la moyenne (19 970 personnes), ces communes abritent 21,4% de la population totale. Cependant, 50% des communes ont une population de moins de 9286 personnes et elles concentrent 13,5% de la population totale.

¤ Téléchargez le texte intégral


Résumé des résultats de l’enquête complémentaire réalisée  dans le cadre du RGPH 2014 sur l’apport  de l’expérience professionnelle au capital humain
Dans le cadre de l’opération du Recensement Général de la Population et de l’Habitat de septembre 2014, un module du questionnaire a été consacré à la mobilité professionnelle. Il consistait à recueillir les données sur la carrière professionnelle des personnes actives âgées de 20 à 59 ans, en vue d’appréhender l’impact de l’expérience professionnelle sur le capital humain. Il a concerné un échantillon de 72000 individus tirés des ménages recensés.

¤ Téléchargez le texte intégral


Le Haut Commissariat au Plan a organisé, ce mardi 13 octobre 2015 à 15h00 à son siège à Rabat, une conférence-débat au cours de laquelle Monsieur Ahmed Lahlimi Alami, Haut-commissaire au Plan, présenté les principaux résultats du Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 2014.


Présentation des premiers résultats du Recensement Général de la Population et de l'Habitat 2014
Avant la présentation des principaux résultats du Recensement, je voudrais vous rappeler quelques éléments à propos de l’exécution de cette opération nationale et de son exploitation qui est aujourd’hui à un stade très avancé.
 
Comme vous le savez la population qui a été soumise au Recensement est constituée : 
 
  • des Ménages ordinaires (sédentaires et nomades);
  • de la population comptée à part : (Militaires, Personnes en traitement dans des établissements de santé, Prisonniers, Personnes se trouvant dans des maisons de bienfaisance, Elèves et étudiants internes, ouvriers dans les chantiers ne possédant pas d’autre domicile)
  • de la population de passage dans les hôtels et assimilés.
 
Pour ce Recensement, le Maroc a mobilisé des moyens humains et logistiques importants dont, notamment, 54.000 Agents recenseurs, 18.000 Contrôleurs, 1.300 Superviseurs, 14.000 Auxiliaires des autorités locales, 300 Agents de saisie et de dépouillement et 7.500 Véhicules.

 ¤ Téléchargez les résultats du RGPH 2014:
 


1 2 3

Population légale de la Province de Safi selon le RGPH 2014 : 691 983

Journée Mondiale de la Statistique, Safi 2015


HCP Dernières parutions