Découvrir la province






Portes Ouvertes Safi 2015
518143151-mini
318732864-mini
842708257-mini
20151021_083008
12170671_784956124959595_195311056_n
IMG_0143
20151021_103446
20151021_103446
JPOZhour 017
20151021_095435
20151021_102100
20151021_112349
20151021_083325
IMG_0195
JPOZhour 028
received_1090784854267215
JPOZhour 015
20151021_083146






Fête de la femme Safi 2018
5
16
3
10
12
4
15
6
1
8



Evénements de la direction
IMG-20171127-WA0018
IMG-20171127-WA0011
DSCN1875
DSCN1867
IMG-20171127-WA0047
20180216_165508
20180216_165626
20180216_170711
20180216_165607
20180216_165530

Chaque année au 8 mars, le Monde célèbre la Journée internationale de la femme. Le thème de cette année porte sur : « Je suis de la Génération Égalité : Levez-vous pour les droits des femmes ». A cette occasion, le Haut-Commissariat au Plan présente la situation de la femme vis à vis du marché du travail.


Note d’information du Haut-Commissariat au Plan à l’occasion de la journée internationale de la femme du 8 mars 2020
En 2019, le Maroc comptait 17,9 millions de femmes (50,3%) dont 13,4 millions de femmes sont en âge d’activité (15 ans et plus). L’analyse de la situation des femmes vis-à-vis du marché du travail révèle une faible participation de ces dernières à l’activité économique. En effet, le taux d'activité des femmes n'est que de 21,5%, largement en deçà de celui des hommes (71%). Ce taux enregistre 27,1% en milieu rural contre 18,5% en milieu urbain.

Les femmes en dehors du marché de travail, au nombre de 10,5 millions, représentent 78,5% de la population féminine âgée de 15 ans et plus (81,5% en milieu urbain et 72,9% en milieu rural). La majorité d'entre elles sont des femmes au foyer (75,2%) ou des élèves ou étudiantes (14,1%).

¤ Télécharger le texte intégral


Le Budget Economique Prévisionnel 2020 présente une révision du budget économique exploratoire publié au mois de juillet 2019. Il s’agit d’une nouvelle estimation de la croissance de l’économie nationale en 2019 et d’une révision de ses perspectives en 2020 et leurs effets sur les équilibres macroéconomiques interne et externe.


Le budget économique prévisionnel 2020 : La situation économique en 2019 et ses perspectives en 2020
L’élaboration du présent budget tient compte des perspectives économiques mondiales, élaborées par les différents organismes internationaux, notamment le FMI, l’OCDE, la Commission Européenne et la Banque Mondiale. Ce budget tient compte également des données actualisées de la comptabilité nationale sur la base de la révision tardive des données agricoles, des résultats des enquêtes trimestrielles et des travaux de suivi et d’analyse de conjoncture menés par le Haut-Commissariat au Plan. Il se base aussi sur les données monétaires issues de Bank Al Maghrib, les données sur les finances publiques fournies par la Direction du Budget et la Direction du Trésor et des finances extérieures relevant du Ministère de l’Economie et des Finances et des statistiques des échanges extérieurs fournies par l’Office des Changes.

Les perspectives économiques nationales en 2020 sont de nature à tenir compte, en plus de l’évolution économique nationale et internationale, des hypothèses portant sur l’évolution de la campagne agricole 2019-2020 et sur les nouvelles mesures et dispositions annoncées dans la Loi des Finances 2020.

¤ Télécharger le texte intégral


En 2019, la population en âge d'activité (15 ans et plus) a atteint 26.359.000 personnes, 12.082.000 sont des actifs (10.975.000 pourvues d’un emploi et 1.107.000 en situation de chômage) et 14.277.000 sont en dehors du marché de travail.


Les principales caractéristiques de la population active occupée en 2019
Le taux d’activité a atteint 45,8%; 42,3% en milieu urbain et 52,2% en milieu rural; 71% parmi les hommes et 21,5% parmi les femmes. Ce taux passe de 45% parmi les actifs n'ayant aucun diplôme à 42,5% parmi ceux ayant un diplôme moyen pour atteindre 56,9% parmi les actifs ayant un diplôme supérieur.

Sur les 10.975.000 actifs occupés, 42,8% sont des ruraux et 22,7% sont de sexe féminin. Les jeunes âgés de 15 à 34 ans constituent 36,7% du volume total de l’emploi; 10,2% pour les 15-24 ans et 26,5% pour les 25-34 ans.

Le taux d’emploi a atteint 41,6% au niveau national; 36,9% en milieu urbain et 50,3% en milieu rural; 65,5% parmi les hommes et 18,6% parmi les femmes. Il est de 57,9% pour la tranche d’âge 35-44 ans et de 18,9% pour les 15-24 ans.

¤ Télécharger le texte intégral


A la suite de la dernière publication du Haut Commissariat au Plan sur la situation du marché du travail en 2019, cette note présente les principales caractéristiques de la population active en chômage.


La situation de la population active en chômage en 2019
Il est à rappeler que la population en chômage est passée, entre 2018 et 2019, de 1.137.000 à 1.107.000 personnes. Le taux de chômage est passé de 9,5% à 9,2% au niveau national, de 13,8% à 12,9% en milieu urbain et de 3,6% à 3,7% en milieu rural.

Les plus forts taux de chômage restent le lot des jeunes, des femmes et des diplômés

Le taux de chômage atteint 24,9% parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans contre 7% parmi les personnes âgées de 25 ans et plus. Ce taux enregistre respectivement 39,2% et 9,9% en milieu urbain.

Le phénomène du chômage touche les femmes plus que les hommes, avec des taux respectifs de 13,5% et de 7,8%. Dans les villes, le taux de chômage des femmes est plus que le double de celui des hommes avec respectivement 21,8% et 10,3%.

Le taux de chômage croît avec le niveau de qualification. Il passe, ainsi, de 3,1% parmi les personnes n’ayant aucun diplôme à 15,7% pour les détenteurs d'un diplôme et de 12,4% parmi les personnes ayant un diplôme moyen à 21,6% pour celles ayant un diplôme supérieur.

Il reste relativement plus élevé parmi certaines catégories de diplômés dont particulièrement les détenteurs des diplômes délivrés par les facultés (23,6%), des diplômes de techniciens et cadres moyens (23,9%) et des certificats en spécialisation professionnelle (20,9 %).

¤ Télécharger le texte intégral


Atelier de formation sur les outils de planification et d’évaluation intégré de la mise en œuvre de l’agenda 2030 pour le développement durable et l’agenda de développement 2063 pour l’Afrique.
Formation au profit des responsables et cadres des départements gouvernementaux et du Haut-Commissariat au Plan. 10-13 février 2020, HCP, Rabat


HCP : Organisation conjointe avec la Commission Economique pour l’Afrique d’un atelier de formation
Dans le cadre de l’accompagnement du processus de mise en œuvre par notre pays des objectifs de développement durable, le Haut-Commissariat au Plan organise conjointement avec la Commission Economique pour l’Afrique, un atelier de formation sur l’utilisation des outils intégrés de planification, d’évaluation et de reporting sur la mise en œuvre de l’agenda 2030 pour le développement durable et l’agenda de développement 2063 pour l’Afrique, auquel ont été invité à participer des responsables et cadres de plusieurs départements gouvernementaux, ce qui leur offre une opportunité d’appropriation de ces objectifs et des défis relatifs à leur mesure et au suivi et évaluation de leur réalisation.

Cette formation qui s’étale sur 4 jours du 10 au 13 février 2020, vise, notamment, à renforcer la capacité des participants en matière d’approches et d’outils d’intégration des objectifs et cibles du développement durable dans les stratégies sectorielles, de suivi des progrès vers leur atteinte et de reporting sur leur mise en œuvre, ainsi qu’en termes d’évaluation du niveau de disponibilité des données et des indicateurs nécessaires à cet effet, ce qui permettrait à chaque département de prendre acte des indicateurs à fournir afin de les intégrer dans la base des données, et qui devrait être produits conformément aux principes fondamentaux de la statistique officielle, adoptés par les Nations Unies.

¤ Télécharger le communiqué en arabe


En 2019, l’économie marocaine a créé 165.000 postes d’emploi (+1,5%), résultant d’une création de 250.000 postes en milieu urbain et une perte de 85.000 en milieu rural, contre une création de 111.000 une année auparavant.


La situation du marché du travail en 2019
Le secteur des "services" a créé 267.000 emplois, celui des  " BTP"  24.000 et l’"industrie y compris l'artisanat" 17.000, alors que le secteur de l’"agriculture, forêt et pêche" a perdu 146.000 emplois.

Dans ce contexte, avec une baisse de 33.000 personnes en milieu urbain et une hausse de 3.000 en milieu rural, le nombre total de chômeurs a baissé de 30.000 personnes au niveau national, s’établissant à 1.107.000 chômeurs.

Le taux de chômage est ainsi passé de 9,5% à 9,2% au niveau national ; de 13,8% à 12,9% en milieu urbain et de 3,6% à 3,7% en milieu rural. Les taux de chômage les plus élevés affectent avec 13,5% les femmes, 15,7%  les diplômés et 24,9% les jeunes âgés de 15 à 24 ans.

La population active occupée en situation de sous-emploi lié au nombre d’heures travaillées a atteint 385.000 personnes au niveau national, avec un taux de 3,5%. La population en situation de sous-emploi lié à l’insuffisance du revenu ou à l’inadéquation entre la formation et l’emploi exercé est de 616.000 personnes (5,7%).  Au total, 1.001.000 personnes souffrent de sous-emploi aux normes du BIT. Le taux global de sous-emploi est ainsi passé de 9,3% à 9,2%, au niveau national, de 8,4% à 8,3% en milieu urbain et de 10,6% à 10,4% en milieu rural.


¤ Télécharger le texte intégral


L’IPC du mois de décembre 2019 a connu une stagnation par rapport au mois précédent ; au terme de l’année 2019, l’IPC annuel moyen aura progressé de 0,2% et l’indicateur annuel d’inflation sous-jacente de 1,0%.


L’indice des prix à la consommation (IPC) de l’année 2019
Stagnation de l’IPC et la baisse de 0,1% de l’indicateur d’inflation sous-jacente au cours du mois de décembre 2019

L’indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois de décembre 2019, une stagnation par rapport au mois précédent. Cette stagnation est le résultat de la stagnation de l’indice des produits alimentaires et celui de l’indice des produits non alimentaires.
 
Les baisses des produits alimentaires observées entre novembre et décembre 2019, concernent principalement les «poissons et fruits de mer » avec 2,1%, les « viandes » avec 0,8% et le « Café, thé et cacao » avec 0,4%. En revanche, les prix ont augmenté de 1,8% pour les « légumes », de 0,3% pour le « Lait, fromage et œufs»  et les « Huiles et graisses » et de 0,2% pour les « Fruits ». Pour les produits non alimentaires, la baisse a concerné principalement les prix des «Carburants» de 0,2%.
 
Dans ces conditions, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles  et les produits à tarifs publics, aurait connu une baisse de 0,1% au cours du mois de décembre 2019 par rapport au mois précédent.
 
Hausse de l’IPC annuel de 0,2% et de l’indicateur annuel d’inflation sous-jacente de 1,0%

L'IPC annuel moyen a enregistré, au terme de l’année 2019, une augmentation de 0,2% par rapport à l’année 2018. Conséquence de la hausse de l’indice des produits non alimentaires de 0,9% et de la baisse de celui des produits alimentaires de 0,5%. Les variations enregistrées pour les produits non alimentaires vont d’une stagnation  pour le «Transport» à une hausse de 3,1% pour l’«Enseignement».
 
Sur cette base, l’indicateur d’inflation sous-jacente aurait connu une hausse de 1,0%  au cours de l’année 2019 par rapport à l’année 2018.

¤ Télécharger le texte intégral


1 2 3 4 5 » ... 40

Population légale de la Province de Safi selon le RGPH 2014 : 691 983

Journée Mondiale de la Statistique, Safi 2015


HCP Dernières parutions