A l’occasion de la journée internationale de l’alphabétisation, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) présente quelques aspects de l’alphabétisation de la population marocaine selon les données issues du Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 2014.


Note d’information du Haut-Commissariat au Plan à l’occasion de la journée internationale de l'alphabétisation du 8 septembre 2017
L’alphabétisation de la population marocaine de 10 ans et plus, a connu une importante amélioration depuis l’indépendance induisant une diminution significative de son corollaire l’analphabétisme.
Le taux d’analphabétisme, estimé à presque 9 personnes sur 10, soit 87% en 1960, a reculé à plus de 6 personnes sur 10 en 1982, à 4 personnes sur 10 en 2004 et à 3 personnes sur 10 en 2014, soit 32%, enregistrant ainsi une baisse des deux tiers sur un demi-siècle (54 ans).

L’analphabétisme demeure une caractéristique de la population féminine et rurale. Le taux d’analphabétisme est de 41,9% pour la population féminine en 2014 au lieu de 22,1% pour celle masculine. Ces taux étaient respectivement de 78% et de 51% en 1982.

¤ Téléchargez le texte intégral

note_du_08_septembre_2017_fr.docx note_du_08_septembre_2017_fr.docx  (265.2 Ko)
note_du_08_septembre_2017_ar.docx note_du_08_septembre_2017_ar.docx  (269.4 Ko)



Le Haut Commissariat au Plan élabore le Budget Economique Exploratoire 2018 qui présente une révision de la croissance économique nationale en 2017, ainsi que les perspectives pour l’année 2018. Ce budget est de nature à permettre au gouvernement et aux acteurs socio-économiques de prendre conscience de l'évolution économique prévisible en 2018. Il constituera, également, un cadre de référence pour la fixation d'objectifs économiques alternatifs dans le cadre de la Loi de Finances 2018.


L’élaboration de ce budget économique tient compte des agrégats provisoires arrêtés par la comptabilité nationale pour l’année 2016 et des résultats des enquêtes trimestrielles et des travaux de suivi et d’analyse de conjoncture menés par le Haut Commissariat au Plan durant le premier semestre de l’année 2017. Ces prévisions sont, également, sous-tendues par un ensemble d'hypothèses relatives à l'évolution des facteurs exogènes régissant l'économie marocaine, aussi bien sur le plan national qu'international.

Les prévisions pour l’année 2018 sont basées sur la réalisation d’une production céréalière moyenne durant la campagne agricole 2017/2018 et la reconduction, durant l’année 2018, de la politique budgétaire de l’Etat en 2017, en matière de fiscalité des dépenses d’investissement et de fonctionnement.

Les perspectives, présentées ci-après, seront modifiées lors de l'élaboration du budget économique prévisionnel 2018, qui sera publié au mois de janvier prochain pour tenir compte des actions de politique économique retenues dans la Loi de Finances 2018 ainsi que des évolutions éventuelles que connaîtrait l'environnement économique national et international.

¤ Téléchargez le texte intégral

budget_economique_exploratoire_2018___les_perspectives_economiques_nationales_en_2017_et_2018__version_fr_.docx Budget économique exploratoire 2018 _ Les perspectives économiques nationales en 2017 et 2018 (Version Fr).docx  (327.54 Ko)
budget_economique_exploratoire_2018___les_perspectives_economiques_nationales_en_2017_et_2018__version_ar_.docx Budget économique exploratoire 2018 _ Les perspectives économiques nationales en 2017 et 2018 (Version Ar).docx  (315.19 Ko)



M. le Haut Commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi Alami, en présence de ses collaborateurs, a tenu une séance de travail, le 31 août 2017, avec Son Excellence M. Marcel Alain De Souza, Président de la Commission de la CEDEAO, accompagné d’une délégation de haut niveau.


Visite du Président de la Commission de la CEDEAO au Haut Commissariat au Plan : communiqué de presse
M. Lahlimi a rappelé, de son côté, les différentes activités du Haut Commissariat au Plan, notamment la conduite des enquêtes statistiques auprès des ménages et des entreprises, l’élaboration des comptes nationaux désagrégés, les études de prévision économique, les études d’évaluation des politiques publiques, les études de prospective globales, sectorielles et thématiques et les études sur les conditions de vie de la population.
 
M. De Souza, tout en appréciant la qualité des travaux  du  HCP et qui  devraient constituer une source d’informations pour les réflexions conduites par la commission de la CEDAO, a sollicité la contribution du HCP pour la réussite de l’étude d’impact de l’adhésion du Maroc à cette communauté qui devrait être achevée avant la tenue de la prochaine session ordinaire des états membres, prévue à Lomé le 16 décembre 2017.
 
Les deux parties se sont également entretenues sur des thématiques d’intérêt commun, notamment la formation des cadres, les statistiques sur l’emploi et les prix ainsi que le processus d’adoption de la monnaie unique au sein de la CEDEAO et sont convenues de poursuivre leur réflexion commune sur le modèle de développement africain.


Note d’information du Haut Commissariat au Plan relative à la violence à l’égard des femmes dans les espaces publics urbains (année 2009): Les espaces publics urbains sont-ils des lieux hostiles et non sûrs pour les femmes ?

- Bien que les diverses formes de violence à l’égard des femmes soient une réalité ancienne, la présence des femmes dans les espaces publics évoque obligatoirement la question de la violence et plus particulièrement celle du harcèlement sexuel.
- Les femmes victimes de violences dans les lieux publics de nos villes appartiennent à toutes les tranches d’âge et toutes les catégories sociales.
- Etre mariée semble un facteur modérateur mais qui ne préserve pas les femmes des violences dans les espaces publics.


¤ Téléchargez le texte intégral

principaux_resultats_envef_espaces_publics_urbains_fr.docx principaux_resultats_envef_espaces_publics_urbains_fr.docx  (23.29 Ko)
principaux_resultats_envef_espaces_publics_urbains_ar.docx principaux_resultats_envef_espaces_publics_urbains_ar.docx  (23.92 Ko)



A l’occasion de la journée internationale de la jeunesse, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) présente quelques aspects socio-démographiques et économiques des jeunes de 15 à 24 ans selon les données issues du Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 2014.


Note d’information du Haut-Commissariat au Plan à l’occasion de la journée internationale de la jeunesse du 12 août 2017
Les jeunes de 15 à 24 ans constituent en 2014 près du cinquième de la population marocaine. Leur nombre a diminué de 6,09 millions en 2004 à près de 6,03 millions en 2014, correspondant à une baisse de 1,0%. 49,9% sont de sexe masculin et 50,1% de sexe féminin. 58,9% résident en milieu urbain contre 41,1% en milieu rural.
 
La région du Grand Casablanca-Settat totalise près du cinquième des jeunes de 15 à 24 ans, soit 19,1%. La région de Marrakech-Safi vient en seconde position (13,5%), suivie par Rabat-Salé-Kénitra (13,2%) et Fès-Meknès (12,6%). En revanche, les régions de Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Ed Dahab enregistrent les proportions les plus faibles, respectivement 1,3%, 1,1% et 0,3% de l’ensemble de la population marocaine.
 
La part des jeunes qui sont des mariés a augmenté de 14,0% en 2004 à 16,6% en 2014. Parmi cette catégorie des jeunes, 29,2% des filles de la même tranche d’âge ont déjà contracté un premier mariage contre 3,8% des garçons.

¤ Téléchargez le texte intégral

note_journee_internationale_de_la_jeunesse_fr.docx note_journee_internationale_de_la_jeunesse_fr.docx  (260.86 Ko)
note_journee_internationale_de_la_jeunesse_ar.docx note_journee_internationale_de_la_jeunesse_ar.docx  (262.29 Ko)



A l’occasion de la journée nationale des marocains résidant à l’étranger (MRE), le Haut-Commissariat au Plan (HCP) présente quelques résultats de l’enquête réalisée auprès des Marocains Résidant à l'Etranger dans la région de Tadla-Azilal.


Note d’information du haut-commissariat au plan a l’occasion de la journée nationale des marocains résidant à l’étranger du 10 août 2017
Selon cette enquête, les émigrants vivant à l’étranger originaires de la région de Tadla-Azilal, sont en grande majorité des hommes (77%), aux âges mûrs; les 30-39 ans représentent 43%. Les plus jeunes (15-29 ans) sont 27% et les plus de 50 ans, moins de 9%. La totalité de ces émigrants de plus de 15 ans sont nés au Maroc et jouissaient de la nationalité marocaine à la naissance. Ils sont essentiellement des ruraux à hauteur des deux-tiers environ (61%).

Mais par-delà la diversité des destinations allant du Japon au Canada, du Sénégal à la Russie, deux pays s’imposent comme pôles d’attraction des émigrants de la région de Tadla-Azilal: l’Espagne (48%) et l’Italie (32%). La France, n’arrive qu’en troisième position : 11%. Les émigrants des générations anciennes, âgés de plus de 60 ans, sont surtout allés en France et marginalement en Espagne et en Italie, à l’opposé des plus jeunes (moins de 40 ans), qui se sont orientés vers ces deux pays.

En majorité, les émigrants ne se sont rendus que dans un seul pays d’émigration (84%). Néanmoins, avec la montée en âge, ils deviennent plus nombreux à s’être rendus dans plus de deux pays d’émigration.     

¤ Téléchargez le texte intégral

note_journee_nationale_des_mre_fr.docx note_journee_nationale_des_mre_fr.docx  (261.92 Ko)
note_journee_nationale_des_mre_ar.docx note_journee_nationale_des_mre_ar.docx  (267.73 Ko)



1 2 3 4 5 » ... 27

Population légale de la Province de Safi selon le RGPH 2014 : 691 983

Journée Mondiale de la Statistique, Safi 2015


HCP Dernières parutions