À l’occasion de la journée internationale de la fille célébrée cette année sous le thème de « l’autonomisation des filles : avant, pendant, et après une crise », le Haut-Commissariat au Plan (HCP) présente, sur la base des résultats des enquêtes auprès des ménages et du recensement général de la population, quelques aspects sur l’autonomisation des filles et leur situation en matière d'éducation, de mariage précoce, et d'égalité des chances.
Avec un effectif de 6,12 millions en 2014, les filles représentent près de la moitié (49,1%) de la population âgée de moins de 19 ans au Maroc.


Note d’information du Haut-Commissariat au Plan à l’occasion de la journée internationale de la fille du 11 octobre 2017
Déscolarisation de la fille et surtout en milieu rural

Le rôle de la scolarisation dans l’autonomisation des filles n’est pas à démontrer. L’enseignement préscolaire a pour conséquence de réduire de moitié les déperditions scolaires, d’améliorer la réussite d’au moins 50%, tout au long de la trajectoire scolaire et de majorer significativement le capital humain et l’espérance de vie scolaire.

Néanmoins, en 2014, plus de la moitié des enfants âgés de 3 à 5 ans n’a pas encore fréquenté un établissement d’enseignement préscolaire et le taux de préscolarisation des garçons était supérieur à celui des filles de 6,3% à l’âge de 3 ans et de 10,5% à l’âge de 5 ans .

Aussi, et malgré le progrès accompli dans la scolarisation des enfants, une fille entre 7 et 12 ans sur dix est non scolarisée dans le milieu rural et 14,8% des jeunes filles de 15 à 24 ans sont analphabètes contre 7,2% des garçons du même âge.

Autre constat, 24,6% des filles de 15 à 17 ans ne travaillent pas, ne sont pas à l’école et ne suivent aucune formation contre seulement 5,1% parmi les garçons.

¤ Téléchargez le texte intégral
 


A l’occasion de la journée nationale de la femme, le 10 octobre 2017, le Haut-commissariat au Plan présente quelques aspects des femmes chefs de ménage issus du recensement de la population et de l’habitat 2014.


Note d’information du Haut-Commissariat au Plan à l’occasion de la journée nationale de la femme du 10 octobre 2017
Un ménage sur six est dirigé par une femme

Sur les 7.313.806 ménages recensés au Maroc en 2014, 1.186.901 sont dirigés par des femmes, soit près d’un ménage sur six (16,2%). Cette proportion est restée presque stable en comparaison à celle de 2004 (16,33%). Elle est toutefois plus élevée en milieu urbain (18,6% ou 896.091 ménages) qu'en milieu rural (11,6% ou 290.810 ménages).

La région de Guelmim-Oued Noun enregistre une proportion de femmes chefs de ménages plus élevée que la moyenne nationale. Elle est de 18,7% correspondant à 16.838 ménages. En seconde position vient la région de Béni Mellal-Khénifra avec 18% ou 93.389 ménages, suivie par le Grand Casablanca-Settat (17,4% ou 271.463 ménages) et Rabat-Salé-Kenitra (17,3% ou 176.052 ménages). En revanche, les régions de Laayoune-Sakia El Hamra comprend 11.876 ménages, Tanger-Tétouan-Al Hoceima compte 119.886 ménages et Marrakech-Safi 126.289 ménages. Avec ces effectifs ces régions enregistrent des proportions plus faibles que la moyenne nationale, avec respectivement 15,1%, 15% et 13,6% de l’ensemble des ménages de la région.  

¤ Téléchargez le texte intégral


Afin de respecter les normes internationales en matière de renouvellement de l’année de base de la comptabilité nationale qui fixe la périodicité des enquêtes de structure à 5 ans, et compte tenu des mutations qu’a connues le tissu économique national ces dernières années, le Haut Commissariat au Plan a réalisé, en 2015, l’enquête nationale sur les structures économiques.


Enquête nationale sur les structures économiques 2015 : principaux résultats du secteur des industries manufacturières
L’enquête a touché un échantillon de 15 000 entreprises organisées (disposant d’une comptabilité formelle conformément à la réglementation comptable en vigueur au Maroc), opérant dans les secteurs de la pêche, de l’énergie, des mines, de l’industrie industrie manufacturière, du bâtiment et travaux publics, du commerce et des services marchands non financiers au titre de l’exercice 2014.
 
L’enquête s’est assignée pour objectif principal de fournir à la Comptabilité Nationale les données requises pour l’élaboration des comptes de production et d’exploitation par branche d’activité économique et ce, selon la nouvelle année de base 2014. L’enquête permettra, par ailleurs, aux décideurs et opérateurs économiques, qu’ils soient publics ou privés, de disposer d’une batterie d’indicateurs reflétant aussi bien la structure de production et de consommation par branche d’activité que le comportement des chefs d’entreprises dans les domaines de consommation d’énergie, de gestion des ressources humaines, d’investissement, de financement, etc.  
 
La présente note relate les principaux résultats de l’enquête relatifs aux entreprises organisées opérant dans l’industrie manufacturière. La première partie présente la situation du secteur. La deuxième partie, quant à elle, relate ses principales structures, tandis que la troisième expose quelques indicateurs économiques et financiers. 

¤ Téléchargez le texte intégral
ensi_hcp_francais.docx ensi_hcp_francais.docx  (302.97 Ko)
ensi_hcp_arabe.docx ensi_hcp_arabe.docx  (439.05 Ko)


Introduction par Monsieur Ahmed Lahlimi Alami, Haut-Commissaire au Plan, à la présentation de la cartographie de la pauvreté multidimensionnelle 2014
Depuis le début du siècle et notamment dans le cadre de l’exploitation des résultats de l’Enquête Nationale sur la Consommation et les Dépenses des Ménages de 2001, nous n’avons cessé de déployer des efforts pour mesurer et analyser le phénomène de la pauvreté dans notre pays. Pendant longtemps, nous inspirant de la l’approche, aujourd’hui bien connue, adoptée par la Banque Mondiale, nous avons orienté nos travaux dans l’analyse de la pauvreté au Maroc et la cartographie de sa prévalence, sur la base du seuil monétaire des dépenses des ménages et ce, en raison de la difficulté à appréhender les revenus des ménages par le biais des enquêtes sur le terrain.  

Au plan international, et notamment sous l’impulsion du travail assidu de l’Oxford Poverty and Human Development Initiative (OPHI) relevant de l’Université d’Oxford et de sa directrice Mme Sabina Alkire, le développement des analyses théoriques relatives à la pauvreté dans le monde a fait prévaloir l’approche de la pauvreté multidimensionnelle adoptée depuis 2010 par le Programme des Nations Unies pour le Développement et l’intégration de son indicateur dans le Rapport Annuel sur le Développement Humain comme une dimension significative de l’effort des pays dans ce domaine.

Il ne faut guère, à cet égard, par je ne sais quelle fausse modestie, omettre de mentionner ici que le HCP, à travers, en particulier, les cadres de son Observatoire des Conditions de Vie de la Population et grâce notamment à sa collaboration avec l’OPHI, a su participer activement à cette évolution. Il en est devenu aujourd’hui un partenaire actif de l’OPHI et membre du réseau international Multidimensional Poverty Peer Network (MPPN). C’est à ce titre, qu’il a coorganisé avec Mme Sabina Alkire la 10ème session de l’école internationale d’été sur la pauvreté multidimensionnelle et est appelé à contribuer à la formation dans cette discipline de cadres africains en particulier.

¤ Téléchargez le texte intégral


Depuis 2004, la cartographique de la pauvreté au Maroc s’est référée à l’approche monétaire de la Banque mondiale. Les indicateurs spatialisés qui en découlent n’expriment que la distribution des ressources financières dont disposent les ménages, notamment la dépense comme mesure du niveau de vie de la population.


Principaux résultats de la cartographie de la pauvreté multidimensionnelle 2014: Paysage territorial et dynamique
L’approche de la cartographie de la pauvreté multidimensionnelle consiste, quant à elle, à fournir des indices statistiques sur le dénuement social en termes de privation sur des espaces géographiques homogènes. Elle produit une base de données désagrégée à l’échelle locale la plus opérationnelle permettant d’identifier les poches de la pauvreté pour des petites zones géographiques, telles que les communes, les quartiers urbains et les douars ruraux. Il s’agit d’une approche holistique pour mieux connaitre la distribution de la pauvreté multidimensionnelle pour un niveau de désagrégation inférieur à celui typiquement considéré par les enquêtes auprès des ménages.

Ces enquêtes concernent un échantillon restreint de la population et ne permettent pas de construire des bases de données sur la pauvreté multidimensionnelle à l’échelle locale la plus fine. La représentativité de telles enquêtes se limite généralement à la région. Les indices régionaux de la pauvreté multidimensionnelle qui en découlent donnent des estimations moyennes par région, occultant la dispersion spatiale de ce phénomène à l’échelle des provinces et des communes. 

¤ Téléchargez le texte intégral


L'article présente les données de la carte de la pauvreté monétaire 2014 relatives aux communes de la province de Safi.


Pauvreté monétaire communale  2014 : province de Safi
 
Commune Taux de pauvreté (en%) Indice volumétrique (en%) Indice de sévérité (en%) Taux de vulnérabilité (en%)
Safi (M)     1,2 0,15 0,03 7,1
Sidi Ettiji         22,3 4,4 1,3 34,4
Nagga                20,6 4,19 1,27 31,6
Moul El Bergui      18,9 3,57 1,02 33,7
Chahda 16,9 2,81 0,7 35,4
Bouguedra           15,7 3,02 0,88 29,9
Lamrasla            15,6 2,91 0,83 31,3
Ayir                12,6 2,16 0,58 30,6
Lamsabih            12,4 2,18 0,6 30,6
El Ghiate           11,6 2,08 0,58 27
Laamamra            10,6 1,94 0,56 26,3
Saadla              9 1,49 0,4 26,2
El Beddouza         8,6 1,35 0,35 28,1
Sidi Aissa          7,9 1,28 0,33 23,7
Hrara               6,5 1 0,25 23,4
Khatazakane         6,4 1,03 0,27 21,6
Ouled Salmane       6,1 1,04 0,29 18,7
El Gouraani         5,9 0,89 0,22 22,1
Laakarta (AC) 5,2 0,68 0,13 20,5
Labkhati            5,1 0,73 0,17 20,9
Lamaachate          4,9 0,74 0,18 19,1
Lahdar              4,9 0,69 0,16 20,3
Dar Si Aissa        4,3 0,61 0,14 19,8
Atouabet            3,7 0,52 0,12 18,9
Bouguedra (AC) 3,1 0,37 0,07 19,5
Hrara (AC) 2,9 0,33 0,06 21,6
Sebt Gzoula (M) 1,9 0,21 0,04 13,2
Jamaat Shaim (M) 1,3 0,16 0,03 8,6


¤ Consulter la carte de la pauvreté monétaire communale 2014 des autres provinces du Royaume
copie_de_carte_de_pauvrete_monetaire_communale_2014_1.xls Carte de pauvret...  (390 Ko)


1 2 3 4 5 » ... 30

Population légale de la Province de Safi selon le RGPH 2014 : 691 983

Journée Mondiale de la Statistique, Safi 2015


HCP Dernières parutions